Un bon matelas pour un bon sommeil

24 ans, soit un tiers de notre vie : c’est le temps que nous passons dans notre lit. Un bon sommeil est l’assurance d’être en meilleure forme pendant la journée. Voici les conseils d'AchatDesign.com pour bien choisir son matelas.
Par La Rédac'
linge-de-lit-palatine-alexandre-turpault

Mauvais matelas, mauvaise santé

Preuve scientifique à l’appui, une literie de qualité a un impact positif sur le sommeil, et donc sur la santé. Sur un bon matelas et un bon sommier, vous bougez moins la nuit, tandis que votre activité de jour sera accrue. Il est alors possible de passer moins de temps au lit mais de dormir plus. La qualité du matelas a également un impact sur les lombalgies. Un matelas vétuste ou de mauvaise qualité peut générer des douleurs dorsales nocturnes et des raideurs au réveil.

Quand changer de matelas ?

Au bout de 10 ans, il est temps de changer de matelas. Pourquoi ? Tout d’abord pour des raisons d’hygiène. Le corps humain perd environ ½ litre d’eau chaque nuit, doit 300 litres d’eau par an pour un couple que le matelas doit absorber et évacuer. Pour le confort, ensuite : dans un vieux matelas, vous commencez à sentir les ressorts, vous vous enfoncez quand vous vous allongez, votre lit garde l’empreinte de votre corps quand vous vous levez… autant de signes de détérioration.

Important à savoir : le sommier amortit un-tiers des mouvements du corps, allongeant la durée de vie du matelas. Mais le sommier comme le matelas se dégradent tous deux au fil du temps. Il faut donc changer les deux en même temps.

Tester son futur matelas

Tester le matelas et le sommier associés est une étape indispensable pour bien choisir sa literie. Otez votre manteau et allongez-vous plusieurs minutes en fermant les yeux pour mieux vous concentrer sur votre ressenti. Puis faites un petit test. Couchez-vous sur le dos : si vous pouvez passer votre main entre les reins et le matelas, ce dernier est trop ferme. Appuyez-vous sur un coude : s’il s’enfonce dans le matelas, ce dernier n’est pas assez ferme. Allongez-vous sur le côté : si l’épaule se place correctement sans gêne, la fermeté du matelas est satisfaisante. Et si vous dormez en couple, essayez le matelas à deux.

Ferme ? Moelleux ? Les deux ?

La clé du confort est de trouver le bon compromis entre fermeté et moelleux selon sa morphologie. Plus l’accueil est moelleux, plus le lit est douillet. Ce sont l’épaisseur et le garnissage (laine, coton, soie…) qui font l’accueil. Puis c’est le soutien qui assure le maintien de la colonne vertébrale. Ce soutien peut être souple, ferme, très ferme… A vous de sentir ce qui vous convient le mieux, selon votre poids et votre morphologie. Plus on pèse lourd, plus le matelas doit être ferme. Mais attention : un matelas trop ferme nuit à l’alignement de la colonne vertébrale. Et dans un matelas trop mou, la colonne s’incurve et provoque pressions et courbatures au réveil.

Quelle taille de matelas ?

A priori, pour une personne seule, un matelas de 90 cm de large est suffisant. Si l’on aime avoir ses aises, alors une largeur de 140 cm est parfaite. En couple, une literie grande largeur diminue les réveils nocturnes liés aux mouvements de l’autre et au décalage de rythme entre les deux partenaires. Un dormeur bouge 30 à 40 fois par nuit, ce qui fait 60 à 80 contacts possibles pour un couple. Un matelas de 160 cm de large est un minimum, voire de 180 cm si la chambre est assez grande. Si l’écart de poids est important ou si l’un des deux a un sommeil agité, l’idéal est d’opter pour deux matelas indépendants.

Astuce : Faites la chasse aux allergènes

Un bon matelas, c’est aussi celui qui ne provoque pas d’allergie. Acariens, poussière, laine et plumes ne font pas bon ménage avec les personnes allergiques. Même si presque tous les matelas d’aujourd’hui utilisent des garnissages et coutils traités contre les bactéries et les allergies, quelques petits gestes simples permettent de limiter plus encore les risques :

  • Utilisez des protège-matelas et des oreillers hypoallergéniques
  • Maintenez la température de la chambre entre 16° et 18° pour luter contre le développement des acariens
  • Aérez chaque jour la pièce
  • Changez fréquemment les draps
  • Aspirez régulièrement votre matelas

LE BON SHOPPING

matelas-2-faces-couchage-place-de-la-literie-demoMatelas 2 faces de couchage – Place de la Literie matelas-anti-bacterien-acarien-place-de-la-literie-habileMatelas anti-bactérien – Place de la Literie matelas-bultex-place-de-la-literie-alistelMatelas 100% Bultex – Place de la Literie

 

Publié le