Salon industriel : on vise les accessoires

Parce qu’on n’a pas tous la chance d’habiter N.Y City ou un loft, les accessoires « indus » nous permettent de relooker à petit prix notre salon. Lampe d’architecte, meuble de métier ou grosse horloge, ils donnent LA touche industrielle à notre intérieur.
Par La Rédac'
chester-setting3

Des objets uniques

Le style « indus » ou entrepôt est un style épuré, un esthétisme du provisoire. Peu de meubles et une déco allégée, qui rend chaque objet unique et le met en valeur. Pour le choix des couleurs, on privilégie les tons de gris, le blanc et noir. Côté matériaux  : la brique, l’acier, le béton, le verre ou le bois. Ainsi, un mur en papier peint ou recouvert de plaquettes de parement effet brique donne le ton, en un clin d’œil.

On chine les pièces vintage

Le mobilier industriel évoque un passé chargé d’histoire. Etabli, rangement d’atelier, meuble à clapets, caisson, casier de vestiaires, siège d’atelier… l’un d’entre eux a peut-être appartenu à votre histoire de famille. Car parmi ce mobilier de renom : Strafor, Roneo, Tolix, Singer, Flambo ou Jieldé, c’est un petit bout du patrimoine français et mondial qui rentre chez soi. Ainsi nos arrières grands-mères couturières ont sûrement dû s’assoir sur les fameux tabourets Singer.

Du made in France devenu iconique

Ainsi la lampe d’architecte Jieldé a été inventée par un mécanicien Lyonnais qui créa une lampe modulable dont la particularité était qu’elle n’avait pas de fil électrique gênant son articulation. Une petite révolution (française) qui se retrouve désormais dans tout bon intérieur industriel qui se respecte. De même la marque Strafor, un fabricant français strasbourgeois de mobilier de bureaux est très prisé pour ses meubles à clapets en acier et résistants au feu, qui firent les beaux jours d’entreprises telles que Renault ou EDF.

On mise sur le DIY

Si les éléments vintage sont très recherchés par les collectionneurs, ils ont aussi des prix élevés, surtout les meubles de la première moitié du XXe siècle. Rien ne vous empêche d’habiller une vielle table basse avec des pieds à roulette ou d’utiliser un enrouleur de câble d’un chantier pour créer une table basse. On ne jette pas non plus son vieux canapé cuir qui trouvera toute sa place dans un salon style industriel. Sans oublier un parpaing brut qui servira très bien de porte-bouteilles et se mariera très bien au béton et briques.

Un esprit loft

Les premiers habitants des lofts ou friches industrielles découvrirent et utilisèrent les meubles abandonnés par les ouvriers : grosse horloge, semainier, meuble de métier, table de travail, ou lampe au bras articulé en acier… depuis, ce style a su traverser les années tout en conservant cet esprit loft. Et aujourd’hui, des éléments neufs d’inspiration industrielle font très bien l’illusion comme ces grosses horloges qui indiquaient le moment tant attendu par les ouvriers, celui de la fin de la journée. Elles sont aujourd’hui disponibles pour une trentaine d’euros seulement.

LE BON SHOPPING

lampe-architecte-noire-niagaraLampe industrielle – Keria – 75€ tableau-loft-lot-grisTableau loft – Laurie Lumière – 59€ meuble-en-fer-h59cmMeuble en fer – Keria – 270€
Table basse roulette bois Achat designTable basse loft – Achat design – 297€ porte-bouteilles-fil-metal-noir Porte-bouteilles – Hoco Hoco – 21,90 € Banc TV béton AchatdesignMeuble TV béton – Achat design – 599€

 

Publié le