Rencontre avec la designer de luminaires Céline Wright

Par Blog Laurie Lumière
celine-wright-luminaires-papier

Célèbre éco-designer, Céline Wright conçoit depuis 17 ans des luminaires poétiques et aériens, qui embellissent instantanément un intérieur. Depuis la rentrée 2013, Laurie Lumière propose 4 luminaires issus de l’une de ses collections phare : la gamme Cocon. Résolument tournés vers la nature, les lampes Points de suspension, Courant d’air, Cumulus et Giboulée sont chez Laurie Lumière.

celine-wright-luminaires-papierLaurie Lumière : Depuis vos débuts, vous concevez des luminaires fabriqués à partir de papier japonais, le washi, pourquoi ce choix ?

Céline Wright : Le washi est un papier japonais ancestral qui présente beaucoup de qualités : il est très résistant, blanc, translucide et très léger. J’aime son côté épuré, intemporel et aérien. En plus, c’est un papier très diffusant, contrairement au verre, qui peut avoir un point chaud. L’éclairage délivré est généreux sans être agressif, il est adouci par la matière. enfin, le washi est un papier qui peut être travaillé de multiples façons en étant huilé ou teinté. C’est une source d’exploration inépuisable. Au fil des années, j’ai développé une technique particulière d’assemblage. Sous une apparente simplicité, le travail est en réalité complexe, sophistiqué et minutieux.

Laurie Lumière : Tous vos luminaires sont-ils exclusivement fabriqués à la main ?

Céline Wright : Oui exclusivement. C’est une volonté. J’aime la lenteur de la mise en œuvre, le fait-main, le travail à l’ancienne. Tous nos luminaires sont fabriqués en France dans notre atelier ou avec des artisans que nous avons formés soit une dizaine de personnes en tout. La finition papier et le câblage électrique sont réalisés en atelier. Nous produisons ainsi entre 2500 – 3000 pièces par an.

Laurie Lumière : Quel est votre « best seller » ?

Céline Wright : C’est la lampe Giboulée, c’est notre luminaire le plus vendu. Je conçois entre 3 et 4 nouveautés par an. Depuis plus de 15 ans, j’ai dû créer une soixantaine de lampes en dehors des commandes spéciales.

Laurie Lumière : Chez vous, quel éclairage privilégiez-vous ?

Céline Wright : J’ai bien entendu de nombreuses lampes créées par mes soins comme la lampe Nuage mais j’aime également les lampes plus techniques comme les lampes de bureau Gras. J’aime ce contraste entre des lampes légères et aériennes et des luminaires avec une matière forte et dense.

Publié le