Qu'est-ce qu'un abat-jour « pagode » ?

Par Blog Laurie Lumière

Héritage de l’imagerie naïve que l’Occident portait sur l’Asie et la Chine, l’abat-jour « pagode » évoque les lignes courbes des monuments religieux de ce continent.

– La pagode est en effet à l’origine un lieu de culte pour les bouddhistes, reconnaissable à ses toits à bords relevés. L’abat-jour éponyme comprend un haut étroit, un socle plus large et des pentes aux lignes incurvées. Très répandu dans les années 1950, il revient aujourd’hui avec des formes et des tissus plus contemporains.
– Ce type d’abat-jour, dans sa version classique est le plus souvent couvert d’un tissu moiré et festonné d’un bandeau de passementerie complexe orné de franges. Les passementeries portent des noms évocateurs d’univers orientaux : Pékin, Nankin, etc.
– Dans les versions modernes, les pans de l’abat-jour sont rectangulaires formant un trapèze et recouverts de papier japonais.

Publié le