Quel indice de protection choisir pour l'éclairage de la salle de bains ?

Par Blog Laurie Lumière

L’indice de protection est donné en fonction de la sécurité apportée par les enveloppes protectrices des parties électriques des luminaires. Les degrés de l’indice de protection sont notifiés après le symbole IP par deux chiffres : le premier indique la protection du luminaire contre les solides, le second contre les liquides.

– Une autre norme (NF C15 100) définit quant à elle les conditions d’installation des circuits électriques dans la maison. Pour la salle de bain, la norme définit quatre volumes 0, 1, 2 et 3.
– Chacun de ces volumes impose un indice de protection particulier : classe II, TBTS, protection associée, etc. À titre d’exemple, le volume 0 n’autorise aucun branchement électrique mais accepte les luminaires de classe III + IP 27, alimentés en Très Basse Tension de Sécurité (TBTS) inférieure à 12 volts.
– Le transformateur sera bien entendu placé à distance (en volume 3). À vous de vérifier en concevant votre éclairage que les luminaires que vous aurez choisi bénéficient d’une protection IP suffisante en fonction de leur emplacement.

Publié le