Penser l’éclairage à la rénovation d’un salon

Par Blog Laurie Lumière
Douceur de l'éclairage dans le salon Alexandra Druesne, décoratrice d'intérieur

Horreur, vous venez de finir vos travaux et vous vous apercevez que vous avez oublié de prévoir une sortie de fil au plafond ? Lorsqu’on rénove son intérieur, il faut absolument se poser les bonnes questions afin d’anticiper et de prévoir son aménagement en profondeur. Et la question de l’éclairage est central pour mettre en valeur son nouvel espace. Alors, pour ne pas faire d’erreur, voici 10 points clés qui vous permettront de réussir l’éclairage de votre nouveau salon.

 

Un éclairage bien pensé

Pensez l’éclairage dès la conception de votre nouvelle pièce. En effet, rénover son intérieur sans imaginer son futur agencement peut s’avérer contre productif. Prises insuffisantes, sorties de fil oubliées, interrupteurs mal placés… autant d’erreurs regrettables.
1- Premier conseil, faites coïncider vos sources d’éclairage avec les zones de votre salon. Coin lecture, coin télévision, zone bureau, bibliothèque, emplacement du canapé. L’agencement du mobilier doit déterminer votre future implantation électrique.
2- Travailler sur plan pour déterminer les meilleurs emplacements. Dans un salon très spacieux par exemple, il peut être utile de disposer des prises au sol de part et d’autre du canapé.
3- Imaginez les zones de circulation et vos futurs déplacements dans l’espace pour prévoir les points d’allumage nécessaires (va et vient, bouton poussoir). Que vous manque t-il dans votre aménagement actuel ? Quel éclairage pourrait améliorer votre confort ? Une prise commandée ? Une sortie de fil au plafond ?
4- Adaptez le type d’éclairage à votre aménagement. Installez des liseuses à proximité du canapé, des spots directionnels pour valoriser un élément architectural, une suspension pour l’éclairage général.
5- Prévoyez vos sorties de fil selon vos luminaires ! Les lampes sont des accessoires décoratifs puissants. Cette suspension triple vous fait rêver ? N’oubliez pas de prévoir les trois sorties de fil ad hoc au plafond. Idem pour votre applique à bras industrielle qui sera placée plus bas qu’une applique classique.

Un éclairage évolutif

Néanmoins, ne figez pas trop vos implantations électriques. Votre devez pouvoir changer de mobilier sans être bloqué par votre plan électrique.
6- Prévoyez vos prises en fonction des différentes possibilités d’aménagement. Prises TV, RJ 45, prises classiques peuvent être doublées dans un grand salon pour permettre d’autres agencements.
7- Multipliez les prises. Dans un salon, il faut multiplier les sources d’éclairage et notamment les lampes et lampadaires. Prévoyez minimum deux doubles prises par mur. Pensez également aux prises commandées particulièrement utiles dans un salon.
8- N’oubliez pas de prévoir l’éclairage décoratif, c’est un élément primordial pour valoriser votre décor au-delà de l’éclairage fonctionnel.
9- Misez sur des aménagements malins : variateurs, lampes tactiles, lampadaires avec abat-jour orientable, ou à plusieurs diffuseurs pour un maximum de confort et de modularité.
10 – Si vous n’êtes pas certain de votre futur agencement, privilégiez un éclairage indirect type faux plafond avec gorges lumineuses ou spots encastrés. Ce type d’éclairage ne fige pas l‘aménagement. Evitez par exemple les appliques qui peuvent vite devenir encombrantes sur un pan de mur pour placer un futur meuble.

Publié le