Nuancier de couleurs automnales 2015 pour la maison

C’est l’automne et, avec lui, nous viennent des envies de couleurs différentes, moins vives qu’en été sans être sombres. Comme la météo de cet automne 2015, les coloris sont plutôt doux, le chaud côtoie le froid et préfigure les tonalités de l’hiver. Vive les couleurs d’épices et de sous-bois !
Par La Rédac'
couleurs Dulux Valentine 2016

Le safran en vedette

Prolongement naturel du moutarde, que l’on a vu se généraliser depuis la rentrée 2014, le safran est plus chaleureux avec sa touche orangée. C’est un jaune très chaud et très cosy, que l’on imagine volontiers en plaid moelleux et en coussins tout doux, mais aussi pour une pièce maîtresse dans la maison comme un très beau canapé design. Avec lui, le salon sera ensoleillé toute l’année. Il est aussi très joyeux en nappe, dans un beau lin lavé, par exemple. De quoi réchauffer instantanément le cœur des convives.

Paprika, acajou et orange brûlée

Trois nuances pour une couleur orangée profonde et particulièrement automnale. On peut préférer l’une ou l’autre selon le style de l’habitat. Le paprika est très gai. C’est une sorte de rouille éveillé, qui ne demande qu’à s’exprimer dans des éléments forts de la décoration. L’orange brûlé en est proche, quoique légèrement moins extraverti. On l’aime en canapé et en rideaux pour un effet assez intemporel. Quant à l’acajou, il est un peu plus éteint, plus proche d’une teinte d’écorce mais avec de la personnalité. Il est parfait pour des meubles d’antiquaires, mais on veillera à la moderniser par des touches contemporaines.

Muscade, le nouveau taupe

Plutôt que du taupe, en cet automne 2015, on donnera la préférence à une nuance muscade. Ce brun clair légèrement rougi et mat vient calmer le jeu un peu vif des couleurs d’épices, poser l’ambiance, ralentir le rythme. Il fait la liaison entre l’été et l’hiver dans une force tranquille. C’est la couleur complémentaire indispensable, qui s’accorde de tout. Chaleureuse et fraîche à la fois, elle est comme le tofu : elle prend le goût de l’ingrédient qui l’accompagne ! Que ce soit avec de l’ivoire, du brun foncé, du vert, du paprika, du jaune, du noir ou tout autre coloris, cela fonctionne ! Le muscade est le nouveau taupe.

Marron fumé, un brun subtil

Le marron fumé hésite entre le brun noir et le brun rouge. C’est en fait un mix des deux. Dans un parquet mat, il porte les marques du passé et séduit par son côté intemporel. Dans un joli vase en céramique émaillée, il devient une vraie couleur, brillante et vibrante, qui se marie à merveille avec un vert bouteille, par exemple. Il respire l’authenticité et la passion de l’artisanat bien fait, et sait se faire vintage dans un environnement sixties, par exemple.

Un camaïeu de verts

Des verts, oui, mais pas n’importe lesquels. On oublie les verts acides façon « lemon » pour s’intéresser aux verts grisés et aux teintes de feuillages persistants. Le vert de gris évoque le lichen sur les troncs des arbres. Le vert cèdre est un vrai vert, relativement foncé mais aux reflets argents selon l’angle d’où on le regarde. Il est un peu froid, mais on le réchauffe très facilement d’un accessoire épicé. Le vert bouteille est lui aussi un vert véritable, mais plus chaud, plus ardent. Il tire sur l’émeraude, avec parfois des nuances de noir. C’est un vert très élégant et plein de personnalité. Il mérite néanmoins d’être associé à des accessoires plus clairs qui le mettront en valeur. Enfin le bleu-vert a également sa place, proche du bleu canard mais dans une version plus verte que bleue, cette fois.

L’incontournable marsala

Comme chacun sait, le marsala est la couleur de l’année, et il a toute légitimité dans nos intérieurs en cette période automnale. On l’apprécie d’ailleurs davantage maintenant. Car il faut bien le reconnaître, deux saisons n’ont pas été de trop pour s’y habituer ! C’est maintenant chose faite, et on le décline volontiers dans du linge de lit en chanvre ou en lin lavé, dans des coussins tout doux sur le canapé, et pourquoi pas dans de sobres assiettes de faïence. On peut aussi l’utiliser pour peindre le fond d’une longue entrée, à laquelle il conférera un côté plus intime et qu’il raccourcira visuellement.

Craie et gris éléphant, les nouveaux neutres

Enfin on nuance les faire-valoir des frimas que sont le blanc et le noir. Dans le premier, on ajoute une pointe de gris ou de muscade, dans le second une touche de blanc. On obtient ainsi un coloris craie (ou mastic) impeccable pour rehausser les couleurs sombres, et un gris éléphant (proche d’un noir délavé) parfait pour calmer des nuances trop chaudes et vives. Ces deux nouveaux neutres se marient d’ailleurs fort bien ensemble, pour un rendu légèrement froid et masculin mais terriblement classe pour peu qu’on l’accessoirise de meubles et objets en bois.

LE BON SHOPPING

Drap de bain orange MonteleoneDrap de bain – Monteleone – 24,90 € Piqué de coton gris vert MonteleoneJeté de lit – Monteleone – 154,90 €  Housse de couette lie de vin MonteleoneHousse de couette – Monteleone – à partir de 99 €

Laurie Lumière - lampe-baya-marron-grand-modele

Lampe – Laurie Lumière – 159 €

 

Achatdesign - tablebasse-hide_jaune_jpg

Table basse jaune – Achat Design – 119 €

 

 

Achatdesign - banquette gris éléphant

Banquette – Achat Design – 445 €

 

 

 

 

Publié le