Le nuancier des couleurs estivales 2015

Chaque année, en décoration, certains coloris font leur apparition. D’autres finissent de s’imposer, après être arrivés timidement l’année précédente. Quelles sont les couleurs de l’été 2015 ? On lève le voile pour vous.
Par La Rédac'
Peintures Mathys, chambre brune et rose

Les nouveaux bleus

Les bleus se renouvellent en 2015. La marque de peinture Little Greene a même créé une palette de 21 teintes cette année.

Le bleu indigo (ou encre) est le nouveau bleu « bord de mer », franc, simple, pas sophistiqué pour un sou. Il s’accorde à merveille avec d’autres bleus plus clairs, du rouge, de l’écru et du blanc.

Le bleu turquoise grisé est un coloris facile à vivre pour l’été, parfait avec du mobilier en bois naturel, du papier peint et des textiles imprimés à motifs ou à rayures.

Quant au bleu layette, une nuance longtemps laissée de côté, il revient en force. Très frais, très gai, il met de bonne humeur, donne envie de courir dans les dunes et de manger des glaces ! On l’aime particulièrement dans la cuisine ou dans une chambre, associé à du blanc ou du lin.

Les nouveaux verts

Là aussi, on voit (ré)apparaître des verts que l’on avait oubliés.

Le vert d’eau (ou céladon) est plein de douceur, en même temps frais et légèrement fané. Il apporte sérénité et tendresse. On l’adore en petites touches, moins en total look (attention à ne pas tomber dans une ambiance Sécurité Sociale). Il fonctionne bien avec du blanc (ultra fraîcheur garantie) mais aussi avec tout le camaïeu des naturels (de l’ivoire jusqu’au brun clair). Associé à du turquoise, il devient exotique, une ambiance idéale pour une maison de vacances. On l’aime aussi avec du gris perle pour un effet chic, et avec toutes les couleurs pastel dans un style fifties.

Quant au vert jungle (ou émeraude), il demande un peu d’audace mais crée une atmosphère particulièrement punchy. A éviter dans une chambre, donc, si l’on est adepte des grasses matinées. On le mélange avec d’autres verts plus clairs, des touches de jaune et du blanc. Avec du mobilier en rotin, vous voici transporté aux Antilles en un instant. Le vert jungle ne se prend pas au sérieux, d’autant qu’il est légèrement désuet et pas encore tout à fait vintage (remember les années 80 !).

Le rose pâle

En version poudrée, le rose clair a quelque chose de doux et rassurant, mais aussi de très féminin. A réserver pour la chambre, donc, mais il se conduit également très bien dans une cuisine, pour peu qu’on lui associe d’autres couleurs pastel (pour un rendu vintage) ou du brun clair (pour le masculiniser un peu).

En version nude, il devient plus neutre, presque comme un blanc coloré, et plus mixte aussi. On le mélange à du beige, du taupe, et même du jaune (du vrai jaune ou du moutarde). Avec du blanc, il risque d’être un peu fade. On le travaille sur un mur ou dans les textiles mais on évite le mobilier peint de cette couleur, un peu mièvre quand même. Attention : trop de nude tue le nude. Tout est question de dosage.

Le jaune

C’est la couleur de l’été. On en avait fait une overdose dans les années 90 (souvent associé à du bleu, façon Provence). Vingt ans plus tard, on l’accueille de nouveau avec plaisir dans nos intérieurs, avec du blanc et/ou du gris pour l’été. On peut même lui adjoindre une touche de noir pour le rendre plus amusant, en le travaillant dans des motifs graphiques (coussins, rideaux) ou en rayures. Il fonctionne aussi très bien en inscriptions. Et pour des vacances très gaies, on adopte la vaisselle jaune (à carreaux vichy ou à motifs marins, par exemple), les foutas jaunes (détournées en rideaux et en nappes). Envie d’un coup de peps dans le salon ? Un bon gros fauteuil jaune vif rayonnera de toute sa bonne humeur dans la pièce.

Les nouveaux bruns

Exit le taupe ? Pas tout à fait, comment pourrait-on se passer de cette couleur si facile et si consensuelle ! Mais on s’essaie à de nouvelles nuances de bruns, avec du lin et du ficelle et, plus osé, du moka et du tabac. On s’approprie la teinte légèrement caramélisée de la toile de jute que l’on garde brute pour en faire de gros coussins de sol. On ose le parquet couleur ébène pour faire ressortir le camaïeu de ces nouveaux marrons, et l’on mise à fond sur le blanc pour réveiller l’ensemble. Car c’est lui qui, pour une fois, donne tout l’éclat à la déco. Envie d’un peu de couleur ? Ajoutez des touches d’orange : un orange très frais et vitaminé ou un corail bien vif (l’une des couleurs-phares de cet été en prêt-à-porter). L’ensemble fonctionnera à merveille !

LE BON SHOPPING

pique de coton vert MonteleoneDessus de lit – Monteleone – à partir de 70 € Monteleone - nappe-nais-lin-lave-curryNappe jaune – Monteleone – à partir de 49 € Housse couette rose MonteleoneTaie de traversin – Monteleone – 25 €

Monteleone - coussin-garni-ceramik-30x50-indigoCoussin bleu – Monteleone – 37,90 €

 

Table de jardin KeriaTable de jardin métal brun – Keria – 29,93 €

 

Hoco Hoco - tableau-motifs-100x100Tableau motifs bruns – Hoco – 130 €

 

 

Publié le