Du neuf pour le ménage de printemps

Les tulipes et les jacinthes sortent de terre. Ça y est, le printemps est là ! Et qui dit printemps dit… ménage. Par où commencer ? Comment s’y prendre ? On vous dit tout pour un ménage de printemps réussi en toute simplicité.
Par La Rédac'
Un bureau design et aéré pour le grand nettoyage de printemps

On commence par aérer

Il fait beau, l’air est frais mais pas trop, c’est le moment d’aérer la maison. Lors de tous ces mois d’hiver où l’on est resté enfermé à l’intérieur, l’air intérieur s’est chargé en polluants de toutes sortes, dont il faut maintenant se débarrasser. Ouvrez les fenêtres en grand, faites des courants d’air, laissez s’échapper les composés organiques volatils (COV).

Sortez les tapis, les coussins et les plaids et battez-les énergiquement. S’ils sont lavables, passez-les à la machine. Sinon, portez-les au pressing (si possible dans un pressing écologique). De même pour les rideaux. On aère aussi la literie : matelas (que l’on bat également), couettes et oreillers. Avant de remettre les draps sur le matelas, vaporisez une solution anti-acarienne faite de 1,5 L d’eau, 2 jus de citron et 2 cuillères à soupe d’huile essentielle de lavande, eucalyptus ou menthe. Laissez sécher avant de remettre les draps.

Saupoudrez les tapis de bicarbonate de soude et passez l’aspirateur. Vous assainirez les fibres et vous débarrasserez de pas mal d’acariens.

On enlève la poussière à fond

Armez-vous d’un chiffon antistatique, qui va retenir efficacement la poussière et non pas la déplacer. On ne se contente pas de surfer entre les objets. On les soulève. Tout doit y passer, y compris le haut des placards, les suspensions (sans oublier les ampoules) et les barreaux de l’escalier. Pour les endroits difficilement accessibles, prenez des outils de ménage dotés d’un manche, si possible de forme coudée. Ne boudez pas la tête de loup pour enlever les toiles d’araignées insidieuses, qui se logent dans les interstices les plus improbables.

On dégraisse

Les vapeurs de cuisine déposent au fil des mois un film gras sur les différentes surfaces de la pièce, en particulier les étagères. On enlève tous les objets qui s’y trouvent et l’on passe un dégraissant (par exemple du savon noir dilué dans de l’eau chaude) à l’aide d’une éponge, ou, si les surfaces sont vraiment grasses, des cristaux de soude dilués dans de l’eau chaude (1 à 4 cuillères à soupe par litre).

Dans la salle de bains et la buanderie, on nettoie à l’aide d’une éponge trempée dans de l’eau chaude toutes les traces de savon, lessive, shampoing etc. laissées par les divers flacons.

On récure

C’est le moment de nettoyer toutes les saletés vraiment encrassées à l’intérieur du four, sur la porte de l’insert, sur les joints du carrelage etc. Là encore, une éponge, des cristaux de soude dans l’eau, des gants ménagers et une bonne dose d’huile de coude devraient venir à bout de ces vilaines salissures qui véhiculent un aspect négligé à votre intérieur. On enlève aussi les traces de calcaire sur la robinetterie et le carrelage à l’aide de vinaigre blanc. Si vous n’aimez pas l’odeur, il en existe parfumé à la lavande ou au citron, par exemple.

On détache les tissus

Votre canapé en tissu porte des traces de plateau-télé renversé, de maquillage, de chaussures pas très propres etc. ? On profite du grand nettoyage de printemps pour lui donner, à lui aussi, un bon coup de propre. S’il est déhoussable, on lave la housse (on la remet en place lorsqu’elle est encore légèrement humide pour faciliter la tâche) ou on la donne à nettoyer. Sinon, on la détache à l’aide de produits spécifiques. Il existe des détachants très efficaces, pour toutes les taches ou pour certaines en particulier. On en profite pour vérifier tous les autres textiles de la maison, y compris la moquette.

On nettoie le canapé en cuir

Là aussi, un bon nettoyage s’impose régulièrement. Car si les canapés en cuir sont faciles d’entretien au quotidien (on peut les nettoyer d’un coup d’éponge si on renverse quelque chose dessus), le cuir a tendance à absorber la graisse au niveau de la tête et des bras. Une astuce consiste à le nettoyer avec du lait démaquillant (après tout, il s’agit bien de peau). Ou bien, là encore, il existe des nettoyants spécifiques pour le cuir, qui dégraissent et nourrissent en même temps.

A bas les traces et les rayures !

Si vous regardez bien, vous trouverez toutes sortes de traces noires dans la maison, finalement assez faciles à faire partir : semelles de chaussures sur les contremarches de l’escalier, tuyau de l’aspirateur contre les murs clairs, caoutchouc de la poubelle contre le mur… Il existe, dans les grandes surfaces de bricolage, des gommes polyvalentes très efficaces, et en grande distribution alimentaire, des « gommes magiques » faites d’une sorte de mousse blanche que l’on humidifie avant de la passer sur la surface. Tout disparaît comme par enchantement !

Nos maisons contiennent de plus en plus de mobilier contemporain en résine, plastique et autres matières synthétiques et celles-ci se rayent assez facilement. Comme pour les carrosseries de voiture, il est possible d’atténuer voire de faire disparaître les rayures à l’aide d’un polish à base de silicone.

LE BON SHOPPING

Kit nettoyage tissuKit nettoyage tissu – Achat design – 49€ Kit nettoyage cuirKit nettoyage cuir – Achat design – 49€ Kit efface rayuresKit efface-rayures – Achat design – 49€

 

Publié le