L’Exposition Stanley Kubrick à la Cinémathèque : dans l’intimité du réalisateur

Par Blog Laurie Lumière

Affiche de l'exposition Stanley Kubrick

Du  23 mars au 31 juillet 2011, la cinémathèque accueille une exposition phare consacrée à Stanley Kubrick.

Sur près de 1000 m², l’exposition vous fait découvrir l’univers du réalisateur virtuose Stanley Kubrick et propose une plongée unique et sensible au cœur de son oeuvre pour approcher l’essence de son un processus créatif.

Initiée par le Deutsches Filmmuseum à Francfort en 2004, et conçue par Hans-Peter Reichmann en étroite collaboration avec Christiane Kubrick, Jan Harlan et The Stanley Kubrick Archive à Londres, cette exposition a circulé dans quelques-uns des plus prestigieux musées du monde. Pour ce printemps 2011, elle est dévoilée à la Cinémathèque française et accompagnée d’une rétrospective complète de l’oeuvre de Stanley Kubrick couplée à de nombreux autres événements.

L’exposition mixe avec brio plusieurs types de supports – scénarios, correspondances, documents de recherches, photos de tournages, costumes et accessoires-,  pour proposer une lecture approfondie du travail du réalisateur et une mise en perspective pertinente de ses mécanismes de création. L’interaction de matériaux bruts, décors, documents d‘archives, photographies et équipements techniques, installations restituent l’atmosphère et les thèmes de chaque film pour lever le voile sur les sources d’inspiration de ce perfectionniste.

En incluant les projets non aboutis (le Napoléon, que Kubrick envisageait de réaliser, ou encore son film sur les camps de concentration, Aryan Papers), ses références, notamment sa passion pour les peintres  comme Jérôme Bosch, Mark Rothko, Otto Dix ou Georges de la Tour, son intérêt pour la musique, l’architecture, le design…l’exposition permet d’entrer dans l’envers du décor et de livrer une lecture plus intime de son travail.

Chaque  élément proposé fait sens et met en valeur l’implication de Stanley Kubrick dans tous les aspects de la réalisation d’un film. Film après film, l’exposition retrace le parcours de celui qui débute comme photographe de presse, déjà passionné d’images, jusqu’à ses derniers films et projets inaboutis. Sur deux étages, le spectateur est invité à déambuler dans l’univers particulier de Kubrick, autodidacte guidé par ses obsessions.

> plus d’infos sur www.cinematheque.fr

Publié le