Le guéridon, meuble d’affection

Le guéridon fait partie de la famille des petits meubles à tout faire, et c’est pour cela qu’on l’aime ! Faire-valoir d’un chandelier, table de chevet, bout de canapé, table d’appoint pour tasse à thé et même lieu d’invocation des esprits, le guéridon se rend vite indispensable dans une maison, et on vous dit pourquoi !
Par La Rédac'
fauteuil-rouge-gueridon-tousalon

D’où vient donc le guéridon ?

On dit que le guéridon vient d’un personnage de farce chantée du XVIIème siècle dont le nom revient dans le refrain. A la même époque, le guéridon est aussi un genre de chanson satirique où il désigne la personne dont on se moque (« o gué et laridon »). Il semble ensuite que l’on ait appelé du même nom cette petite table parce que son pied unique revêtait la forme humaine d’un Maure, inspiré d’un personnage d’une danse qui tenait dans sa main un flambeau. Mais d’autres sources pensent encore que le guéridon est un mot africain rapporté par les Provençaux. Qui sait…

A quoi ressemble un vrai guéridon ?

Tout dépend de l’époque ! Sous Louis XV et Louis XVI, le guéridon est un petit chevet à tiroir unique dont les quatre pieds sont maintenus par une entretoise ; sous l’Empire, on désigne par guéridon une petite table ronde ou ovale dotée d’un piétement central se terminant par trois doigts. Mais en réalité, ces petits meubles étaient déjà couramment utilisés dans l’Antiquité, notamment à Pompéi ! Et ce ne sera qu’à partir du milieu du XVIIème siècle qu’ils deviendront à la mode en France. Le guéridon est aujourd’hui une petite table élégante qui se caractérise par son pied unique, et destiné à supporter des objets légers.

Quelle utilisation traditionnelle pour le guéridon ?

Au départ, le guéridon était destiné à poser un chandelier ou un flambeau. Puis, par extension, il a servi à mettre un objet en valeur : un bougeoir, mais aussi un joli vase avec des fleurs, une bonbonnière ou n’importe quel objet que l’on aime. Du fait de sa légèreté, ce petit meuble d’appoint peut être déplacé au gré des besoins. Ainsi, il est très pratique près d’un fauteuil pour poser une tasse ou une petite lampe de lecture, par exemple.

Aujourd’hui, que faire d’un guéridon ?

Plein de choses ! On a tous besoin d’un petit guéridon chez soi, voire de plusieurs. D’autant que les guéridons ont évolué pour devenir de vraies pièces de décoration.

  • Il est parfait en bout de canapé, pour poser son livre, des gâteaux apéritifs ou une coupe de champagne !
  • Le guéridon sert aussi à déposer le cendrier des fumeurs occasionnels, un cadre-photo ou la station d’accueil de notre Smartphone.
  • Il fait office de table de chevet lorsqu’on déplie le canapé-lit pour les amis de passage. Comme il se déplace d’une main, il va et vient dans la maison au gré des besoins.
  • Et quand il ne remplit plus sa fonction de meuble d’appoint et qu’on le trouve gênant, il est relégué sans peine dans un coin de la maison en attendant la prochaine occasion de se montrer.

Le guéridon actuel outrepasse sa destination !

De pied central à trois doigts, le guéridon mute vers d’autres formes. Il s’offre par exemple un gros pied central massif, quatre pieds (ou plus) fins comme des crayons, ou encore des pieds tubulaires bien stables. Il prend de la hauteur pour devenir sellette, ou se solidifie pour se transformer en tabouret. Parfois il est réglable en hauteur pour faire office de mini table à manger devant la télé. Il s’invite aussi dehors, près de la chaise longue pour y poser son verre et son magazine, ou en desserte à côté du barbecue. Le guéridon d’aujourd’hui est multifonction et c’est pour cela qu’on l’aime.

Quel style pour mon guéridon ?

Dans un intérieur shabby chic, rien de tel qu’un gracile guéridon de bois repeint en blanc mat. Pour un effet campagne de charme, il est possible de le conserver « dans son jus » ou bien de le griser dans un esprit brocante actuel. Bien sûr, une belle pièce en marqueterie ne saurait être dénaturée !

Vous aimez le design ? Tant mieux car vous n’aurez que l’embarras du choix. Formes graphiques et élancées, piètement massif, résine, métal, plastique… tout est possible.

  • Si votre intérieur est blanc, misez sur un guéridon de couleur vive qui viendra réveiller la pièce.
  • Envie d’originalité ? Choisissez une forme insolite, comme un guéridon à deux têtes, un modèle au pied origami, branche d’arbre ou goutte d’eau.
  • Si vous le souhaitez chic mais discret, il en existe en plexiglas découpés au laser pour un rendu d’esprit baroque.
  • Et si votre intérieur est classique contemporain, on trouve de très jolis guéridons dont le pied en métal est inspiré des chandeliers à l’ancienne.
  • Si vous préférez les styles simples et nature, un guéridon en bois clair aux lignes pures trouvera à merveille sa place dans le décor.
  • Et pour les adeptes des années 50, optez pour un modèle au plateau ovale et aux pieds compas.

Les designers secouent le guéridon

 Cette petite table à tout faire a largement inspiré les designers, qui jouent avec elle dans les petites et les grandes largeurs. En 1950 pour l’Université de Paris, Jean Prouvé a imaginé une petite table en bois tripode sur laquelle on travaille ou on prend ses repas. En 2006, Jeffrey Bernett dessine pour BB Italia une élégante série de petites tables inspirées du guéridon avec piétement chromé à quatre doigts et plateau de bois. En 2010, ce sont les frères Bouroullec qui revisitent le mange-debout en lui attribuant une forme de guéridon haut. Chez Cinna, le « Good morning » d’Alban-Sébastien Gilles offre un piétement incliné et un plateau décentré, parfait pour prendre son petit déjeuner au lit ou au-dessus du canapé. Quant à Fabio di Bartoloméi, il défie la matière en cintrant le pied en verre de son « Tea for Two ».

De quoi être déboussolé. « Esprit, es-tu là ? » Pas sûr que les esprits répondent, désormais…

LE BON SHOPPING

table-capri-bois-laurie-lumières

Table Capri Bois – Laurie Lumières – 75 €

table-mira-bleu-laurie lumieres

Table Mira Bleu – Laurie Lumières – 130 €

bout-de-canape-rondie-bleu

Bout de canapé Rondie – Laurie Lumière – 79 €

table-divo-transparente

Table Divo – Laurie Lumière – 170 €

table-basse-metal-gris-pisco

Table basse métal gris – Keria – 35 €

bout-de-canape-emilia-chrome

Bout de canapé Emilia – Laurie Lumière – 95 €

 

Publié le