Le lampadaire trépied Inaya Laurie Lumière

Par Blog Laurie Lumière
lampadaire-loft-noir-or-trepied-inaya-laurie-lumiere

Vous aimez les luminaires au style affirmé, capables de projeter votre décor dans un univers décoratif immédiatement reconnaissable ? Vous allez craquer pour notre coup de coeur de la semaine : le lampadaire trépied Inaya. Spectaculaire, on aime son look de star et voici pourquoi…

Pourquoi il faut avoir le lampadaire trépied Inaya?

Parce qu’on adore son look de star ! Avec son allure spectaculaire, ce luminaire 100% métal est directement inspiré des projecteurs de photographe. Il est parfait pour donner à votre salon un style déco cinéma. Avec ses dimensions généreuses, Inaya habille l’espace et impose sa présence !

Avec quoi on l’utilise ?

Avec un parquet en chêne ancien, et un canapé en velours pour un esprit bohème et rétro. A l’inverse, avec des meubles modernes et laqués pour une ambiance design haut de gamme. Pour un style New-York, le lampadaire Inaya est parfait pour donner une touche industrielle, mixée avec un mur en briques et des meubles chinés.

Pour quel style de pièce ?

Un espace décoré comme un studio de cinéma qui fait la part belle au photos noir et blanc et évoque le 7ème art. Dans un loft urbain ou un salon aux accents industriels meublés de meubles atypiques et transformés. On l’aime aussi dans des univers design ou intemporels qu’il viendra réveiller avec son allure sculpturale. Dans une chambre minimaliste toute blanche, placée dans un angle pour un éclairage indirect très déco et une mise en valeur maximale.

Son « plus » pratique ?

Son trépied, qui lui assure une stabilité sans faille tout en étant ultra tendance. Son large diffuseur orientable et son cache ampoule pour un éclairage indirect confortable et ajustable.

Son « plus » déco ?

On aime son esprit objet revisité et les détails des projecteurs de studio photos fidèlement respectés : forme trépied, diffuseur en métal XXL, finition métal noir mat. Ces qualités signent un luminaire d’exception…un must have en somme.

 

Publié le