La technologie touch pour des lampes sensitives

Par BlogLaurieConseil
La lampe de chevet Touch

La technologie touch, kesako ? Il s’agit d’une technologie permettant d’activer une surface ou certaines de ses zones par une simple pression du doigt. C’est le cas des lampes dites tactiles, une technologie offrant de nombreux avantages.

 

 

 


La technologie Touch, comment ça marche ?

La température du corps peut être l’élément d’activation : la chaleur du bout des doigts est utilisée comme point de déclenchement. L’activation peut être le résultat d’une technologie basée sur les caractéristiques électriques du corps humain (propriété de l’organisme et capacité en électrons). Ces lampes sont munies de capteurs spéciaux intégrés dans la structure et proche de la surface pour détecter ces caractéristiques. La plupart de ces lampes sont en métal, excellent conducteur.

Les lampes tactiles pour plus de confort et de sécurité

La conception même de la lampe tactile la rend plus fiable et durable : exit les interrupteurs et commutateurs externes qui s’usent avec le temps, et finissent par altérer le fonctionnement de la lampe. L’un des atouts majeur des ces lampes est la commodité pour les allumer ou les éteindre. Elles sont sensibles et réactives par simple toucher sur une grande zone. D’ailleurs, la lampe peut être entièrement tactile. Idéal la nuit sur la table de chevet pour éviter de chercher désespérément l’interrupteur ! Mais aussi très pratique pour les chambres d’enfants.

Les lampes tactiles pour varier l’intensité lumineuse

Autre avantage 2 en 1, la plupart des lampes tactiles offrent trois réglages différents de luminosité. L’intensité lumineuse peut donc varier en fonction de vos besoins : lumière plus intense pour la lecture ou plus douce. Parfaite pour créer l’ambiance désirée ou pour se lever la nuit sans gêner l’autre. En plus du confort apporté par cette modularité, les économies en énergie sont aussi au rendez-vous : l’ampoule de 60 W peut être utilisée comme une ampoule de 40 ou 20 Watts.

Publié le