La lampe Fine 500 d’Arpel Lighting

La marque Arpel Lighting, c'est la marque qui monte en ce moment, parce qu'elle explore la capacité de la LED à diffuser une lumière indirecte, très douce pour l’utilisateur et très peu gourmande en énergie. De plus, sa démarche est durable : elle exploite un matériau recyclable à l'infini - l'aluminium - et l'ensemble de la gamme est fabriqué et assemblé en France. La lampe Fine 500 représente l'essence de la collection Arpel.
Par La Rédac'
Lampe Fine 500 - Arpel Lighting

Pourquoi il faut avoir la lampe Fine 500 ?

Comme un dessin au trait dans l’espace, ce luminaire à la forme parallélépipède très graphique est novateur et original. Un encombrement visuel plus que minime pour une excellente efficacité lumineuse  : difficile de faire mieux. On le dit et on l’assume : la lampe fine 500 est belle.

Pour quel style ?

Tout est possible. Fine 500 s’adapte à tous les styles, avec toutefois une forte accointance pour les styles nordique ou vintage. Mais par dessus tout, on l’aime dans un espace le moins encombré possible, afin que la pureté de ses formes s’exprime librement.

Son « plus » techno ?

La lampe Fine 500 est ultra technologique. Elle est en effet équipée de 2 modes, à sélectionner à l’allumage :

  • Green Mode, ou mode économique : équipée d’un capteur de présence et de luminosité, Fine 500 s’allume uniquement lorsqu’elle détecte une présence dans la pièce et adapte la puissance d’éclairage en fonction de la luminosité ambiante. Elle s’éteint seule au bout de quelques minutes d’inactivité.
  • Mode classique : la lampe possède un interrupteur tactile à 4 niveaux de puissance prédéfinis. A vous de choisir l’intensité désirée. En mode classique, vous allumez, réglez ou éteignez la lampe d’une simple pression.

Son « plus » déco ?

Aussi bien allumée qu’éteinte, Fine 500 habille l’espace, tout en finesse. Elle s’intègre partout dans la maison : un bureau, une console dans l’entrée, un meuble du salon, tout est permis !

Vous l’aurez compris, Fine 500 est à adopter d’urgence !

Publié le