Julie se fait la malle

Si elle est passionnée par son métier de designer graphiste et de responsable marketing au sein de la marque Keria Luminaires, Julie, 28 ans, est avant tout une baroudeuse. Fan de chinage, elle incarne ces nouvelles aventurières, ces amazones modernes et affranchies, telle Adèle Blanc-Sec version 2.0. Son objet fétiche pour un road trip réussi : une malle remplie de widgets !
Par Les lumineuses
julie-chargée-communication-keria-DEF

Une malle pour objet fétiche, n’est-ce pas un brin curieux voire fantaisiste ?

J’ai un tempérament globetrotteur. Une malle renvoie toute suite à la notion de voyage. Initialement une malle sert à trimballer son kit de voyage express. Aujourd’hui, une malle est davantage un objet déco. Dans un salon, c’est un clin d’œil au vintage, au chinage, aux époques révolues. Cette malle, je l’ai dénichée à l’occasion de soldes au sein des enseignes Hoco. A l’origine, je cherchais des bons plans pour investir dans une assise confortable.  J’ai craqué pour cet objet rétro 2 en 1 : pouf design et meuble de rangement. A la maison, je ne suis pas la seule à l’avoir adoptée : mon chat y paresse. Quant à moi, je la détourne en table basse ; elle accueille livres et ordinateur portable certains soirs.

C’est comment  la déco intérieure d’une designer graphiste ? Dans l’esprit commun, on imagine un style fortement connoté geek.

Je ne suis pas inscrite dans ce courant. Mon intérieur se situe entre le style Scandinave et la récup’. J’ai l’habitude de chiner. Je ne cours pas toutes les brocantes, mais j’aime fouiner sur Le bon coin et les ventes privées par exemple. Lorsque nous avons emménagé ensemble avec mon mari, nous avons dû batailler pour faire coexister nos deux univers marqués. J’ai hérité d’un mobilier très masculin, plutôt industriel, aux couleurs sombres. Quant à moi, je suis fan de nature, de fibres naturelles et de couleurs nude. Le style scandinave offre le bon mix avec ses  patchworks de monochromes et de matières brutes. On a trouvé notre équilibre et surtout notre couleur dominante qui est le bleu jean.

julie-malle-hoco

Quelles sont vos dernières trouvailles issues de vos chinages ?

Une table basse et un vieux tabouret industriel récupéré chez un artisan. Ce dernier n’était pas en très bon état, dans son jus. On l’a légèrement poncé et simplement ciré afin de ne pas le dénaturer. Cet objet a une âme, une vie avant nous. Nous tenons à préserver et à respecter ces notions. Notre prochain objectif est de dénicher une lampe d’architecte chargée d’histoire.

Un conseil pour un style scandinave-industriel réussi dans une pièce de la maison ?

Ne pas hésiter à mixer des pièces de différents styles et à twister différents univers.  Les codes du scandinave ont besoin d’être bousculés. Ce style est assez froid finalement et peut s’avérer impersonnel. La déco intérieure doit au contraire transpirer et refléter les personnalités individuelles.

Julie est adossée contre une malle de la collection de la marque de design intérieur Hoco. Découvrez tous nos modèles de poufs 2 en 1 ICI

 

Publié le