Idées déco pour un design Pop Art dans un studio

Pour donner un vrai parti pris décoratif à un studio, l’idéal est d’y instaurer une ambiance très Pop Art américain. En puisant dans les codes de la culture populaire des années 50, de ses objets de consommation et de ses publicités, une petite superficie prend des airs de mini galerie arty sans rien sacrifier à l’agencement ni au budget.
Par La Rédac'
canape-rose-tousalon

Warhol-pop-art-Soup-Cans

Campbell’s soup Cans, Andy Warhol, 1962
© Moma

Le Pop Art, des œuvres d’art pour tous

Le Pop Art américain, Art populaire en Français, apparaît à la fin des années 50.
Ce mouvement artistique inédit puise son inspiration dans la société et les biens de consommation en transformant produits alimentaires, journaux, affiches, publicités ou bandes dessinées en œuvres d’art. L’exemple type est la fameuse œuvre Campbell’s soup Cans réalisée par Andy Warhol en 1962 : une série de 32 petites toiles représentant toutes les variétés de soupes en conserve de la célèbre marque. Un aliment du quotidien consommé par tous les américains qu’Andy Warhol a érigé en chef-d’œuvre graphique !
La technique d’impression utilisée pour les œuvres Pop Art est la sérigraphie, un procédé d’impression qui applique les couleurs les unes après les autres, leur donnant un éclat particulier. Innovante, cette technique permet aussi l’impression en série, ce qui met fin à la culture de l’oeuvre d’art unique en la rendant accessible au plus grand nombre.

Ambiance flashy et bandes dessinées

Initié et incarné par l’irremplaçable et iconoclaste Andy Warhol, le Pop Art s’appuie sur des couleurs pour le moins flashy, voire fluo et sur la répétition d’un même modèle dans des couleurs différentes. En général pas plus de 3 couleurs en aplat, soulignées de noir, qui ressemblent à un négatif photo en couleurs. Mais avec le « pointillisme » de Roy Lichtenstein, c’est toute l’âme graphique et visuelle de la bande dessinée qui s’exprime dans des affiches ou des toiles. Et qui distille une dose de bonne humeur dans un espace extra small !

Le style Pop Art, une vraie puissance visuelle pour un studio

Par sa dynamique graphique et l’utilisation de couleurs flashy, le style Pop Art est idéal pour structurer les petits volumes d’un studio. La couleur s’applique sur les murs en encadrés face à une fenêtre afin de faire entrer la lumière dans ce petit espace ; ou en soubassement pour appuyer la longueur d’un mur et lui donner une nouvelle perspective. Le mobilier et les accessoires rythment également l’espace par leurs formes, leurs matériaux et leurs couleurs. Comme dans la Factory, -l’atelier d’artiste ouvert par Andy Warhol en 1964-, l’espace doit pouvoir accueillir de 1 à 10 invités sans protocole ! On fait fi du guindé et du coincé, place au mobilier léger et nomade, en plastique, plexi ou PVC, translucide et coloré, aux fauteuils sur lesquels on peut se « vautrer », au modulable qui offre toutes les possibilités.

tableau-vache-keria Montage avec le tableau vache Keria

 

Recréer cet esprit Pop Art dans un studio

L’idée est de faire un travail précis sur la couleur, l’univers graphique et le choix du mobilier.

  • On utilise des couleurs très vives et les couleurs primaires : le cyan (bleu), le magenta (rouge) et le jaune. Parce que ce sont des couleurs connues de tous, elles expriment la volonté même du Pop Art d’être un mouvement de culture populaire. On conserve le blanc sur les murs.
  • En référence aux lignes « Warholiennes », on peut peindre le tiers bas d’un pan de mur du studio en rouge, jaune ou bleu et le souligner d’un trait de peinture noire. On crée ainsi une perspective en longueur.
  • A la façon d’Andy Warhol, on installe son mur Pop Art en exposant une série de portraits personnels ou d’animaux identiques et de mêmes dimensions. De nombreux sites de tirages photos proposent aujourd’hui ce rendu Pop Art imprimé sur toile.
  • Les accessoires et objets déco jouent la carte du symbole absolu et des icônes américaines des années 60 : Marilyn Monroe bien sûr, mais aussi Audrey Hepburn ou les personnalités emblématiques des années 60 telles que Jackie Kennedy. En version colorfull !
  • On expose ses conserves, ses condiments, ses bouteilles dès l’instant ou leur packaging est soigné, coloré ou graphique avec des marques comme Pepperidge Farm, Heinz, Coca-Cola ou Campbell’s.
  • Le traitement « offset » de la bande dessinée est aussi très présent : avec son rendu pointilliste et ses traits noirs, c’est tout l’esprit de Roy Lichteinstein qui souffle dans le studio.
  • Enfin, le mobilier ne se prend pas au sérieux, il est choisi pour s’adapter à toutes les situations ou presque et surtout, il ressemble à son propriétaire : ouvert et accueillant, underground et inspiré !

 

LE BON SHOPPING

tableau-lips-rouge

Tableau Lips – Laurie Lumière – 69€

vase-coquilla-jaune-moyen-modeleVase jaune – Laurie Lumière – 28€ horloge-globe-multicoloreHorloge multicolore – Hoco Hoco – 105€

lampe-atome-orange

Lampe orange – Laurie Lumière – 45€

bout-de-canape-rina-verre-transparent

Bout de canapé transparent – Laurie Lumière – 185€

table-janis-marron

Table en verre – Laurie Lumière – 165€

 

 

Publié le