Eclairer un tableau dans les règles de l'art

Par Blog Laurie Lumière

Vous possédez des tableaux ou des photographies ? Pour les valoriser mais aussi pour les préserver, il faut utiliser des éclairages adaptés. Et pour être totalement réussi, l’éclairage doit prendre en compte plusieurs critères comme le type d’ ampoules et de luminaires ou encore les contraintes d’installation. Et en fin d’articles, découvrez aussi toutes les erreurs à éviter pour éclairer un tableau !

Choisir le bon luminaire pour valoriser vos tableaux

Le meilleur éclairage est celui qui prend en compte vos œuvres d’art, leur style, leur calepinage (type d’accrochage), mais aussi les installations possibles. Une règle de base : pour valoriser un tableau, utilisez un éclairage dédié dit d’accentuation. Idéalement, le faisceau lumineux est orienté à un angle de 30° par rapport à la verticale. Attention, ce faisceau doit être ajusté et calibré en fonction de la taille du tableau. Le choix du luminaire dépendra en grande partie de l’agencement du ou des tableaux sur le mur.
– Si vous éclairez une seule toile : l’applique à tableau est idéale. Fixée sur le cadre ou sur le mur, elle diffuse une lumière directe et individuelle. Choisissez une applique aux dimensions adaptées à votre tableau ! Par exemple, une applique avec tube néon pour éclairer un large tableau.
– Si vous éclairez plusieurs toiles : Avec un accrochage linéaire, c’est-à-dire plusieurs tableaux placez les uns à côté des autres, les spots sur rails sont une bonne solution. Faciles à installer, vous pouvez adapter le nombre de spots et les orienter.
Pour un rendu contemporain, les spots encastrés sont parfaits car discrets. Ils sont également recommandés pour un mur rempli de tableaux aux dimensions différentes avec un accrochage aléatoire. Choisissez alors des spots orientables. Et pour produire un éclairage d’amplification avec un éclairage précis, utilisez des ampoules 12 volts dichroïques, avec réflecteur pour diriger le faisceau concentré. Pour des faisceaux de lumière plus ou moins étroits selon vos besoins, privilégiez alors des spots halogènes 12 volts. Attention, il faut prévoir un emplacement pour le transformateur. Enfin, sachez qu’une ampoule dichroïque de 10° génère un faisceau lumineux de 60 cm de diamètre à trois mètres de distance.

Un critère primordial : la température de couleur de vos ampoules

Classiques ou contemporains, les tableaux n’apprécient pas la même température de couleurs des ampoules : les tableaux classiques apprécient les éclairages feutrés et légèrement jaunes; les toiles contemporaines aiment les ampoules ayant un bon IRC (Indice de Rendu des Couleurs) pour obtenir un rendu fidèle des couleurs. L’applique à tableau en halogène offre un éclairage de qualité car proche de la lumière du soleil. Elle est aussi esthétique car fine; en revanche, il faudra cacher le transformateur pour les versions 12 volts.
Les appliques ou spots à Led offrent aussi des solutions efficaces : plus puissants, certains modèles développent jusqu’à  470 lumens, ils sont aussi proposés dans de nombreuses dimensions. Choisissez des lampes avec un blanc chaud ou un blanc neutre selon vos tableaux et avec un excellent IRC.

Les erreurs à éviter dans l’éclairage d’un tableau

– Choisir des ampoules avec une température de couleur trop froide (au-delà de 6500 °K ) car cela dénature les couleurs.
– Acheter des éclairages bon marché riches en UV et donc néfastes à long terme car ils dégradent les tableaux.
– Choisir des luminaires disproportionnés : un petit spot pour éclairer une grande toile…
– Créer des associations de style hasardeuses en éclairant par exemple des toiles modernes avec des appliques à tableau au style traditionnel.

Enfin, il faut savoir que les ampoules halogènes ou incandescentes dégagent de la chaleur et peuvent donc détériorer certaines peintures.

Publié le