L'éclairage de la salle de bains côté sécurité

Par Blog Laurie Lumière
Sécurité obligatoire pour l’éclairage de  salle de bain

Pièce humide par excellence, l’éclairage de la salle de bain répond à des normes strictes d’installation. Dans cette pièce, un seul mot d’ordre : la sécurité ! Voici quelques règles d’or à connaître pour choisir avec la plus grande attention vos luminaires de salle de bains .

Le volume 0 de la salle de bains : à l’intérieur de la baignoire ou de la douche

Tout d’abord, il faut savoir que la salle de bains est divisée en 4 volumes exigeant chacun des normes de sécurité différentes. La norme NF C 15-100 définit autour de la baignoire ou de la douche ces 4 volumes dans lesquels les appareils élecriques sont admis ou non, en fonction de leur indice de protection (IP) et de leur classe de protection (de I à III).

– Le volume 0 correspond à l’espace intérieur de votre baignoire ou du receveur de douche. En principe, aucun luminaire n’est accepté. Mais avec la mode des spas et autres équipements wellness, des luminaires de Classe III IP X 7 sont admis s’ils sont protégés contre les effets de l’immersion et alimentés en très basse tension (TBTS), c’est-à-dire inférieur à 12 Volts. A condition aussi que le transformateur soit en dehors des volumes 0, 1 et 2.

Les volumes 1,2 et 3 de la salle de bains : aux alentours de la baignoire ou de la douche

– Le volume 1 correspond à l’espace situé au dessus de la baignoire ou du receveur de douche jusqu’à 2,25 m de hauteur. Les luminaires de Classe III IP x 4 sont admis et alimentés en très basse tension inférieur à 12 Volts.
– Le Volume 2 est déterminé par le côté extérieur de la baignoire ou du bac à douche et s’étend dans un rayon de 60 cm du volume précédent et jusqu’à 3 mètres du sol. Ce volume accepte les luminaires de classe II IP X 4, protégés par un disjoncteur différentiel supérieur à 30 mA ou classe III IP X 4, alimentés en TBTS supérieur  à 12 Volts .
– Le volume 3, jusqu’ à 2,40 mètres du volume précédent et jusqu’à 2,25 mètres du sol. Sont autorisés les appareillages électriques et les matériels électriques de classe I, ou II IP X 1, protégés contre les chutes verticales de gouttes d’eau et protégés par un disjoncteur différentiel inférieur à 30 mA.

Le conseil Laurie : demandez conseil en magasin et lisez bien les étiquettes pour vous équiper votre salle de bains de luminaires spécifiquement conçus pour elle.

Publié le