L’éclairage du jardin côté sécurité

Par Blog Laurie Lumière
La lampe nomade Grumo

Un jardin bien éclairé est un jardin où l’on peut déambuler en toute sécurité ! C’est dire l’importance de l’installation électrique. L’extérieur regorge de dangers potentiels : escalier, murets et plantes débordantes. Et l’éclairage permet donc de parer à tous ces dangers. Voici ce qu’il faut savoir pour réaliser un éclairage optimal au jardin.

 

 

 

Une installation électrique extérieure dans les normes

L’éclairage de jardin est soumis à des normes de sécurité spécifiques. L’installation doit respecter les prescriptions de la norme NF C 15-100 car les agressions climatiques extérieures obligent une installation capable de résister aux sollicitations extérieures permanentes.
Parmi ces normes, retenez que l’indice de niveau de sécurité minium est IP 24 (Indice de protection) et IK 07 (Résistance aux chocs) pour les luminaires de jardin, ce qui convient par exemple pour une applique extérieure. Mais, la plupart des luminaires de jardin  seront IP 44, voire IP 54.
Autre règle : Les appareils d’éclairage extérieur étanches de classe I doivent obligatoirement être raccordés à une prise de terre. Le circuit électrique lui-même doit répondre à des normes d’installation spécifiques. Comme placer un disjoncteur différentiel au tableau général puis équiper l’installation par un ou plusieurs disjoncteurs avec fusibles adaptés.

Eclairer les zones sensibles et de circulation dans le jardin

Allées, murets, piscines et bassins, toutes ces zones sensibles constituent de réels dangers. Il est donc nécessaire de les signaler en les éclairant. Voici nos 3 premiers conseils :
– Installez un éclairage dédié aux axes de circulation : allées, escalier et terrasse. L’idée est de faciliter les déplacements de chacun avec le même confort qu’en journée. Pour les luminaires, installez des bornes ou des spots à distance régulière et suffisamment rapprochés pour éviter les zones d’ombres.
– Signalez clairement les obstacles : soulignez les marches des escalier d’extérieur à l’aide de Leds pour marquer les séquences. Aux abords de rocailles ou de tout autres éléments décoratifs comme des statues, placez des spots.
– Signalez les abords d’une piscine : pour des raisons de sécurité évidentes et prévoyez l’éclairement du bassin pour les baignades nocturnes.

Des éclairages adaptés à l’extérieur

Pour un confort lumineux optimal, il faut choisir de bons luminaires, et de bonnes ampoules et étudier leur implantation. Nos 8 conseils :
– Optez pour le déclenchement automatique ou la détection de présence pour vos luminaires extérieurs : il sont fiables et confortables à l’usage.
– Pour le balisage, préférez des éclairages filaires, type bornes ou potelets, à des éclairages solaires dont l’efficacité lumineuse peut être insuffisante. Ces luminaires au ras du sol sont idéals pour marquer les chemins lumineux.
– Choisissez des appliques avec un éclairage mixte ou direct au niveau de la porte d’entrée.
– Evitez les lampes fluocompactes : elles sont sensibles au froid et ne résisteront donc pas longtemps.
– Evitez les spots halogènes sur les allées et les terrasses : trop puissants, ils ont tendance à éblouir.
– Attention à la chaleur dégagée par les spots à proximité des arbres, ils peut fortement endommager les feuilles des arbres. Ne placez pas vos lampes dans des conifères.
– Attention également aux câblages ou aux fils apparents. Enfouissez-les pour éviter tout risque de chute.
Côté piscine ou bassins, sachez qu’il est impératif de ne recourir qu’à des équipements en très basse tension.

Publié le