L'éclairage dans la cuisine côté sécurité

Par Blog Laurie Lumière
Dans la cuisine : un éclairage directionnel

La cuisine est une pièce considérée comme dangereuse d’un point de vue éclairage. Présence d’un point d’eau, ustensiles de cuisine dangereux, zone de cuisson, prises murales, cet espace nécessite un éclairage bien paramétré pour y effectuer toutes les tâches inhérentes à la préparation des repas. Un conseil : pour cuisiner en toute quiétude, cuisinez bien éclairé !

 

 

Un éclairage directionnel pour éviter les zones d’ombres

Outre l’éclairage général utile pour répartir la lumière dans toute la cuisine, il est nécessaire d’avoir plusieurs points lumineux dans cette pièce pour éviter les zones d’ombres. En pratique, les éclairages localisés et fonctionnels sur les zones d’activité sont indispensables; il faut donc en prévoir au-dessus du plan de travail et de l’évier de la cuisine. La table de cuisson et la hotte demandent, quant à elles, un éclairage renforcé et rigoureusement installé. En général, les hottes de cuisine sont équipées d’un éclairage intégré et protégé, indispensable pour la zone cuisson.

Un éclairage puissant et un bon IRC pour la cuisine

Prévoyez des éclairages forts et précis dans votre cuisine Pour cela disposez des lampes linéaires, de type tube fluorescent, bandeaux lumineux ou réglettes fluorescentes, derrière un bandeau mural ou dissimulez-les sous un meuble haut. Attention à l’implantation du rail, c’est primordial pour limiter l’éblouissement. Des spots peuvent être utilisés pour fournir un éclairage localisé sur une petite surface de la cuisine, afin de ne pas créer d’ombres portées gênantes.
En matière de couleurs, pour un éclairage optimisé dans la cuisine, un bon rendu des teintes est important. Il faudra choisir des lampes ayant un IRC supérieur à 80. En-dessous de 80, vous pouvez ressentir une fatigue visuelle pouvant aller jusqu’aux troubles de la vision ou à des maux de tête.

Un éclairage bien pensé autour de la la table de cuisine

L’espace repas, la table de la cuisine ou l’îlot central possèdent souvent plusieurs fonctions. Pour les éclairer au mieux selon l’activité, placez des luminaires à hauteur réglable pour adapter la surface d’éclairage ou optez pour un variateur de lumière. Dans tous les cas, il faut éclairer par une lumière puissante, mais non éblouissante. Un conseil : pour éviter l’éblouissement d’une suspension, placez-la à 55-60 cm de distance entre le bas de la lampe et la table.

3 conseils pratiques pour l’éclairage de la cuisine

– Pensez à choisir et à installer des luminaires faciles d’accès pour un entretien régulier des dépôts de graisse, éclaboussure ou vapeurs.
– Utilisez des sources fluorescentes ou Leds qui dégagent peu de chaleur et peuvent être utilisées dans de nombreux luminaires sans risque d’échauffement.
– Placez des éclairages dans les placards à l’aide de réglettes de Leds pour bien repérer leur contenu.

Publié le