Conseils pour choisir son matelas en magasin

Pendant la nuit, l’organisme est actif. Il se régénère et renouvelle ses cellules. Il le fera d’autant mieux que le sommeil est paisible. Une bonne literie est donc essentielle pour garantir un sommeil réparateur. Mais comment choisir le matelas qui nous convient en magasin au milieu d’une offre pléthorique ? C’est ce qu’on vous explique, grâce aux conseils de David Lebert*.
Par La Rédac'
parure-vibration-place-de-la-literie

Une bonne position pour un bon sommeil

Pour bien dormir, l’essentiel est de conserver sa colonne vertébrale bien droite. Dormir à plat n’est pas recommandé. Il faut un oreiller dont l’épaisseur respecte la courbure cervicale quand on est sur le dos, et le creux formé par la largeur de l’épaule quand on est couché sur le côté. Dormir sur le ventre n’est pas très bon non plus car cette position empêche la colonne vertébrale d’être maintenue dans un bon alignement. La meilleure position ? Sur le dos, la tête droite, les jambes écartées de la largeur du bassin et les bras le long du corps. Quand on souffre d’apnées du sommeil ou que l’on ronfle, mieux vaut dormir sur le côté.

En magasin, comment m’y prendre pour acheter mon matelas ?

S’asseoir sur le lit et en toucher la surface n’est pas suffisant pour choisir sa literie.

  • Prévoyez des vêtements dans lesquels vous vous sentez à l’aise. Enlevez votre manteau avant d’essayer les matelas.
  • Allongez-vous plusieurs minutes sur l’ensemble sommier-matelas. Fermez les yeux et concentrez-vous sur vos sensations.
  • Couchez-vous sur le dos : si vous pouvez passer votre main entre les reins et le matelas, c’est que celui-ci est trop ferme.
  • Allongez-vous sur le côté : si l’épaule droite se place correctement dans le matelas sans gêne, la fermeté est satisfaisante.
  • Et si vous dormez à deux, venez essayer votre matelas à deux, c’est indispensable !

Accueil et soutien : les deux propriétés d’un bon couchage

L’accueil est la première impression que vous ressentez lorsque vous vous allongez sur le lit. Il peut être moelleux, tonique ou enveloppant, en fonction des matériaux utilisés (laine, coton, soie…) et de l’épaisseur du garnissage de surface. Si vous aimez les lits douillets, choisissez un accueil moelleux. Si vous préférez une suspension ferme, dirigez-vous plutôt vers un accueil tonique. Et si vous cherchez un couchage qui s’adapte à votre morphologie, essayez les matelas à mémoire de forme.

Le soutien assure le maintien de la colonne vertébrale, et donc la bonne santé de votre dos. C’est la suspension du matelas qui en fait le soutien : équilibré, moelleux, ferme ou enveloppant. Choisissez en fonction de votre morphologie (taille et poids). Les matelas ont généralement plusieurs zones de confort : 3 zones (avec bassin renforcé), 5 zones (bassin renforcé et zone épaules assouplie) ou même 7 zones (bassin et lombaires renforcés, épaules assouplies). Certaines literies sont dotées de « l’âme empreinte », qui retranscrit la courbure idéale du dos en position allongée.

Je fais attention à l’indépendance de couchage

Nous bougeons en moyenne 40 fois par nuit, soit plus de 150 000 mouvements en 10 ans ! De plus, la morphologie des Français a évolué : nous sommes plus grands et plus lourds qu’avant. Sans compter qu’au cours de notre vie, parfois nous prenons ou perdons du poids. Notre façon de vivre, aussi, change. On se sépare, retrouve un conjoint qui peut être d’une corpulence différente du précédent… D’où l’importance d’avoir un matelas qui absorbe bien les mouvements. Ainsi, lorsque l’un bouge, l’autre ne bouge pas.

Si l’un des deux aime le confort ferme, et que l’autre préfère un matelas moelleux ou enveloppant, mieux vaut opter pour deux matelas juxtaposés. Cela permettra à chacun d’avoir le matelas qui lui convient parfaitement.

Matelas et sommier : dois-je vraiment acheter les deux en même temps?

Le sommier est un peu la fondation de votre literie. Bien qu’il ne soit pas en contact direct avec le corps, il absorbe un tiers des efforts subits par le matelas et il contribue à l’optimisation du confort et à l’augmentation de la durée de vie du matelas. De plus, il favorise la ventilation et donc l’hygiène de la literie.

Il est recommandé de choisir un sommier et un matelas de la même marque car les fabricants s’efforcent d’optimiser le couple sommier/matelas. De plus, les conditions de garantie peuvent varier suivant les fabricants quand sommier et matelas sont achetés séparément.

Cependant, si votre sommier a moins de dix ans, qu’il est solide, qu’il ne montre aucun signe d’usure (pas d’affaissement des ressorts ou de lattes qui se creusent) et qu’il s’adapte à votre nouveau matelas, il n’est pas obligatoire de le changer.

Petit glossaire pour décrypter le « jargon » des vendeurs de matelas

– Si le vendeur me parle de « densité du matelas » : c’est le rapport de la masse par le volume de la matière. La densité n’a pas de rapport avec la fermeté.

– S’il mentionne le « coutil » : il s’agit du tissu qui recouvre le matelas. Il est en contact presque direct avec le corps (séparé seulement par un drap). Il doit donc être à la fois doux et hygiénique. Il joue aussi un rôle dans le confort d’accueil.

– S’il me montre les « aérateurs » : ce sont les pièces situées sur la ceinture du matelas et qui servent à favoriser une bonne ventilation.

– S’il évoque « l’âme » du matelas : non, le vendeur ne fait pas de poésie, il fait référence au système de suspension du matelas, là où se joue la qualité de soutien. Plus l’âme est épaisse, meilleur sera l’accueil du matelas. L’habillage de l’âme (latex, mousse, ressorts) peut beaucoup augmenter la taille du matelas.

– Et le « dosseret » ? : Il s’agit de l’élément décoratif posé à la tête du lit et qui peut servir d’appui quand on lit, par exemple. C’est l’autre mot pour désigner la « tête de lit ».

– S’il cite le joli mot de « résilience » ? Il ne parle pas du concept développé par Boris Cyrulnik mais de la capacité de la matière ou d’un ensemble à reprendre son aspect initial après l’exercice d’une pression. Les matelas à mémoire de forme, par exemple, sont à haute résilience : ils prennent la forme du corps puis reprennent leur forme initiale dès que le dormeur bouge ou se lève.

 

*David Lebert est Directeur des enseignes Place de la Literie et Tousalon

LE BON SHOPPING

mouvelis

Matelas PLS – Mouvelis – Place de la Literie

ajusto matelas

Matelas Merinos – Ajusto – Place de la Literie

mugi

Matelas Epeda – Mugi – Place de la Literie

 

Publié le