Connaître les ampoules basse consommation

Par Blog Laurie Lumière
Une ampoule basse consommation

Elles ont détrôné nos vielles ampoules à incandescence, les ampoules basse consommation sont désormais les reines des rayons d’électricité car économiques et moins chères que les leds. Mais au fait, c’est quoi une lampe basse consommation? Zoom sur tout ce qu’il faut savoir pour bien connaître les caractéristiques d’une ampoule basse consommation.

 

 

Les lampes basse consommation (LBC)

Aussi appelée lampe fluocompacte ou à économie d’énergie, l’ampoule basse consommation est une ampoule fluorescente dont le tube est une version miniaturisée du tube fluo industriel. On l’appelle basse consommation car, selon sa qualité, elle consomme 4 à 5 fois moins qu’une ampoule classique et dure 6 à 10 fois plus longtemps pour une même efficacité lumineuse. Sa durée de vie est estimée entre 7000 et 15000 heures selon la qualité du produit.
Aussi, pour remplacer votre ampoule à incandescence par une fluocompacte, divisez la capacité par 4. Par exemple, pour remplacer une lampe à incandescence de 100 Watts, choisissez une ampoule basse conso de 25 watts. Bon à savoir : le rendement d’une lampe basse consommation équivaut à 60 lumens par watt.

Des critères incontournables pour les ampoules basse consommation

Sachez que les ampoules basses consommation se présentent sous une multitude de formes, proposent de nombreux culots mais aussi des IRC (Indice de Rendu des Couleurs) et des températures de couleur différents compatibles avec vos différents luminaires et à choisir selon les pièces de la maison.
Côté culot, les culot E 27 et E 14 sont les culots à vis les plus courants. Les culots à baïonnette sont les GU10 et GU 5.3 ou MR16. Pour les formes, il existe des ampoules à forme de bulbe globe ou cylindrique mais aussi plus étroites en torsade ou en stick, en flamme, spot ou réflecteur .

Ce qu’il faut savoir sur les lampes fluocompactes

Les lampes fluocompactes peuvent présenter des inconvénients qui les rendent plus inadaptées à certaines utilisations. Préférez-les pour les éclairages prolongés car elles mettent du temps avant d’atteindre leur pleine puissance. Elles ont un cycle d’allumage/ extinction limité et sont frileuses, c’est pourquoi il faut éviter de les installer dehors en hiver. Par ailleurs, la majorité d’entre elles ne sont pas compatibles avec un variateur. Mais tous ces inconvénients s’amenuisent avec de nouvelles ampoules basse consommation adaptées à ces utilisations.
Les ampoules basse consommation doivent être recyclées car elles contiennent une petite quantité de mercure : 0,005 % du poids. Elles sont recyclables en quasi-totalité. Enfin, il existe désormais des lampes basse conso sans mercure liquide dite Amalgame. Le peu de mercure qu’elles contiennent peut être recyclé.

Publié le