Chiner dans les règles de l’art : les conseils d’une antiquaire

Aujourd’hui, on ne chine plus uniquement chez les antiquaires et dans les foires à la brocante. Les passionnés de broc’ activent tous les réseaux et suivent un certain nombre de règles pour une chine efficace. Catherine Pauly, antiquaire et brocanteuse à Pornichet, nous livre quelques tuyaux.
Par La Rédac'
Salon d'esprit vintage et récup achat design

Le Mag : Comment se comporte le vrai chineur ?

Catherine Pauly : Le vrai chineur est sur place de bonne heure le matin et il chine tout. Son but est de faire une bonne affaire, c’est-à-dire d’acheter un meuble ou un objet en-dessous de son prix réel. Il veut pouvoir spéculer sur son achat, même si finalement il le garde pour lui.

Le Mag : Fait-on de bonnes affaires dans les vide-grenier ?

CP : Cela arrive, car beaucoup de particuliers ne connaissent pas la valeur de ce qu’ils vendent. Mais les professionnels arrivent presque toujours avant les chineurs du dimanche et achètent avant tout le monde la plupart des choses intéressantes. Cependant, certains objets peuvent avoir échappé à leur œil averti ou tout simplement ne pas les intéresser. On peut donc dénicher de bonnes affaires de temps en temps, même si, sur les vide-grenier, on trouve surtout des produits récents.

Le Mag  : Où d’autre peut-on chiner ?

CP : Les vrais chineurs ne se contentent pas des vide-grenier, même si c’est ce qu’il y a de plus sympathique. Ils se rendent dans les brocantes, où exposent des professionnels, car c’est là que l’on trouve les plus beaux objets, et on peut tout-à-fait y faire de bonnes affaires. En effet, les brocanteurs achètent souvent tout le stock d’une maison à vider parmi lequel une ou deux belles pièces leur permettront de rembourser leur mise de départ et même faire un bénéfice. Mais ils ont intérêt à vendre le reste à pas cher pour ne pas rester avec du stock sur les bras.

Le Mag : Que valent les sites Internet pour chiner ?

CP : Le Bon Coin est le site le plus regardé car il est gratuit et facile d’utilisation. Mais les gens vendent à n’importe quel prix. On peut donc avoir l’impression d’y faire une bonne affaire alors que ce n’est pas toujours le cas. Sur Ebay, avec le système d’enchères, ce sont surtout des professionnels de la brocante qui vendent. On peut donc y trouver des pièces rares ou de collection. Pour des pièces plus courantes, il n’est pas rare de faire de vraies bonnes affaires.

Le Mag : Où peut-on chiner par ailleurs ?

CP : Dans les salles de ventes. A part lors des ventes de prestige, on trouve des meubles bon marché. De plus, on peut regarder à l’avance les meubles et objets sur Internet, et faire une offre d’achat par téléphone ou Internet si l’on ne peut pas se déplacer. Il faut savoir que certains objets se vendent bien dans une région et pas dans une autre. Un tableau breton, par exemple, se vendra sûrement moins cher dans le sud de la France qu’en Bretagne.

Le Mag  : Comment ne pas « se faire avoir » quand on chine ?

CP : Le meilleur moyen est d’aller dans une brocante qui a pignon sur rue depuis longtemps. Sinon, il n’y a aucun moyen de défense contre un achat frauduleux. Si l’on achète à un professionnel sur Ebay, cependant, on peut demander une facture, sur laquelle sera décrit le produit acheté. S’il est indiqué « Service de verres en cristal Baccarat » et que ce n’est pas du Baccarat, on peut se retourner contre le vendeur.

Le Mag  : Pouvez-vous nous donner quelques bonnes astuces de chineurs ?

CP : Regarder les lieux et dates des vide-greniers et foires à la brocante sur www.pointsdechine.com ou sur www.brocabrac.fr. Les sites sont réactualisés en permanence, contrairement aux versions papier qui sortent en début de saison. Privilégier les lieux où il y a le plus d’exposants. D’ailleurs, à ce sujet, il ne faut pas hésiter à téléphoner un ou deux jours avant pour savoir combien il y a d’inscrits. Mais si vous voulez un vrai truc de chineur, je vous dirais qu’il faut partir de bonne heure, avant 8 heures du matin, et y aller avec de la monnaie. Si vous n’avez que des billets, le temps que le vendeur trouve la monnaie à vous rendre, vous aurez peut-être perdu la bonne affaire du stand d’à côté.

 Drap en lin blanc MonteleoneDrap en lin – Monteleone – à partir de 95 € console vague de style achatdesignConsole vague en bois – Keria – 335 € Petite table ronde bois et blanche Laurie LumièreTable basse vintage – Hoco – 95 €

 

 

 

 

Publié le