Bien choisir sa lampe de chevet

Par Blog Laurie Lumière

Elément incontournable de la chambre, la lampe de chevet peut recouvrir une fonction purement décorative mais aussi fonctionnelle. Identifier l’usage que vous allez en faire est un élément primordial pour bien choisir votre lampe de chevet. Explications en 3 étapes.

 

 


Mais au fait, une lampe de chevet qu’est ce que c’est ?

La lampe de chevet appartient à la grande famille des lampes à poser, au même titre que les lampes de bureau ou les lampes de salon. Elle s ‘utilise dans la chambre à coucher, et elle est généralement plus petite que la lampe de salon, même si ces dernières peuvent, dans certains cas, être utilisées comme lampe de chevet. C’est le luminaire décoratif par excellence car le choix est vaste. Selon son utilisation, – éclairage général, éclairage pour la lecture ou éclairage décoratif-,  les contraintes ne sont pas les mêmes. Aussi deux éléments prévalent dans le choix d’une lampe de chevet : son pied et son abat-jour.

Une lampe de chevet pour l’éclairage général

Si vous cherchez une lampe de chevet qui puisse assurer un bon éclairage général, privilégiez un abat-jour de belles dimensions car il permettra une bonne diffusion de la lumière, avec un tissu clair et transparent par exemple. La forme de l’abat jour à également son importance : les abat jour avec des formes évasées et larges, les formes tambour par exemple, sont préférables pour un éclairage mixte, vers le haut et vers le bas. Optez pour un pied assez haut, là encore pour bien répartir la lumière dans l’espace. Enfin, choisissez des modèles munis d’un variateur pour moduler l’éclairage selon vos besoins et les moments de la journée, pour obtenir une ambiance tamisée ou un éclairage plus puissant.

Une lampe de chevet pour un éclairage complémentaire ou décoratif

Dans le cas d’un éclairage complémentaire ou décoratif, vous pouvez laisser libre cours à vos envies côté forme, couleur ou matériau de la lampe de chevet, puisque ce qui prime ici, c’est l’aspect décoratif plus que fonctionnel. Jouez la carte de la déco et harmonisez la lampe au style de votre chambre. La lampe de chevet en tant que luminaire d’appoint est un élément décoratif à part entière. Optez pour un modèle de lampe de chevet modulable permettant d’associer un pied de lampe à un abat-jour librement.
Mais dans ce cas, n’oubliez pas de suivre la règle des proportions pour un résultat harmonieux : le pied de lampe doit être visible sur toute sa hauteur, l’abat-jour doit masquer la douille sans toutefois descendre trop bas sur le pied et la largeur de l’abat-jour doit être compris entre 1,5 à 2 fois la largeur du pied de la lampe. Enfin, la hauteur de l’abat-jour ne doit pas dépasser de plus de 5 cm la hauteur du pied de la lampe.

Une lampe de chevet comme lampe de lecture pour un éclairage fonctionnel

Si vous utilisez votre lampe de chevet comme lampe de lecture, sachez que c’est la hauteur du pied qui va être déterminante. Choisissez une lampe de chevet suffisamment haute pour qu’elle éclaire votre livre, en fonction aussi de la hauteur de vos tables de chevet et de votre lit !. Evitez les abats jours trop foncés et trop petits. La base de l’abat-jour doit être à la hauteur de vos yeux – entre 95 et 105 cm du sol selon la hauteur de votre lit. Lorsque vous êtes assis ou couché, vous ne devez pas voir l’ampoule. Idéalement optez pour un modèle avec un pied réglable ou orientable muni d’un variateur pour un maximum de confort.
Le conseil Laurie Lumière : tenez-vous  à une distance minimale de 30 cm d’une lampe fluocompacte en cas d’exposition prolongée, par exemple lors d’une lecture à la lumière d’une liseuse, selon les recommandations de CSC.

Publié le