Associer les couleurs dans la maison : les règles à connaître

C’est décidé, vous allez changer la couleur de vos murs. Mais à l’heure du choix, le doute et les questions affluent. Nous avons rencontré Catherine Filoche, experte en couleurs chez Dulux Valentine, pour faire le point sur les associations de couleurs indispensables à connaître avant de vous lancer.
Par La Rédac'
camaieu-couleurs-DULUX VALENTINE

AchatDesign : On dit qu’il ne faut pas mettre plus de trois couleurs différentes dans une même pièce, est-ce que c’est vrai ?

dulux-valentine-catherine-filoche

Catherine Filoche : C’est tout à fait vrai pour les murs, c’est même une règle de base. En revanche, si l’on considère une pièce dans son ensemble, c’est-à-dire en tenant compte du sol, des textiles et du mobilier, l’univers coloré devient alors beaucoup plus complexe. En général, quand on se lance dans la couleur pour la première fois ou que l’on s’installe dans son premier chez soi, on est plutôt timide et on reste le plus souvent sur une teinte murale unique neutre, comme les blancs légèrement teintés. Ce sont alors le mobilier et les accessoires qui vont créer la variation chromatique. Mais ensuite, la connaissance aidant, on cherche à mettre une seconde couleur sur les murs pour accompagner ce blanc, c’est ce qu’on appelle la couleur secondaire. Celle-ci se matérialise sur les boiseries, les portes-fenêtres ou les soubassements. Pour un bel équilibre, il est conseillé de répartir ces deux couleurs dans une pièce avec un rapport de deux-tiers pour la couleur principale et un-tiers pour la secondaire.

La troisième couleur est ponctuelle. Elle est utilisée pour la mise en valeur d’un élément architectural sur lequel on veut attirer l’attention : un pan de mur par exemple ou des poutres.

AD : Harmonie et camaïeu de couleurs, y a-t-il une différence entre ces deux termes ?

Catherine Filoche : Oui. L’harmonie est le terme général pour évoquer l’idée d’assembler différentes couleurs de façon cohérente et esthétique. Elle peut être multiple et revêtir de nombreuses figures : harmonie dissonante, calme…

 Le camaïeu ne peut définir toutes les harmonies. C’est un assemblage de couleurs qui sont proches les unes des autres sur le cercle chromatique. A distinguer d’un dégradé, qui lui, définit une même couleur et ses variations du clair au foncé, comme les dégradés d’un bleu outremer jusqu’au bleu ciel par exemple. Le camaïeu a un fond de couleur commun mais additionné d’une autre couleur proche comme un vert turquoise et un vert d’eau avec une pointe de jaune supplémentaire. Quelques exemples de camaïeux : une association de teintes biscuit, naturel, marron glacé et chocolat. Un camaïeu de gris peut être composé de teintes gris perle, lune cendrée, anthracite et thé fumé.

AD : Comment créer des contrastes de couleurs, et comment les utiliser ?

Catherine Filoche : Il en existe plusieurs comme les harmonies clair-obscur avec par exemple le noir et blanc toujours très chic. On peut également citer des contrastes simultanés, à l’image du travail de Sonia Delaunay. Il se crée alors un jeu de couleurs complémentaires et donc opposées qui se répondent entre elles comme le bleu et l’orange. On peut bien entendu composer des harmonies contrastées à partir de couleurs secondaires ou de combinaisons pastel pour des compositions très douces et des ambiances scandinaves. Un conseil néanmoins : les harmonies contrastées de teintes saturées, c’est-à-dire vives, sont à utiliser dans les accessoires pour un décor riche plutôt que sur de grandes surfaces murales.

AD : Pouvez-vous nous dévoiler quelques une de vos astuces couleurs ?

Catherine Filoche : ma première astuce, c’est que si vous jouez une couleur saturée sur les murs, calmez le jeu avec du blanc sur les portes, les fenêtres, les soubassements ou même avec des retombées de plafond d’environ 20 cm pour éviter l’effet boîte. Ma seconde astuce est de tester votre couleur sans vous ruiner. A l’aide de petits échantillons, vous pouvez tester chez vous les couleurs in situ pour rapprocher et vérifier les harmonies. Sur un carton A4, posez un apprêt blanc, puis utilisez les testeurs déjà munis d’un pinceau pour vous rendre compte du rendu sur les surfaces que vous souhaitez peindre.

 

comment-creer-une-palette-de-couleurs DULUX VALENTINE

Remerciements : Catherine Filoche, Experte en couleurs chez Dulux Valentine

 

 

Publié le