3 questions à Géraldine Louvel du Blog Beautyarchi : les luminaires donnent du caractère à une pièce

Par Blog Laurie Lumière
blog-beauty-archi-geraldine-lou

Architecte designer de formation, Géraldine a créé le blog Beautyarchi à la fin de ses études d’architecture pour partager ses découvertes avec ses lecteurs. Elle y propose ses propres créations mais échange aussi ses coups de cœurs et ses bons plans mode et déco. Côté luminaires, Géraldine apprécie les pièces qui s’imposent comme éléments de décoration et les matériaux innovants qui donnent un nouveau souffle aux luminaires. Elle nous en dit plus…

blog-beauty-archi-geraldine-lou

Les luminaires, la lumière et vous ?

Il y a aujourd‘hui je trouve deux tendances contrastées dans le luminaire : l’une qui cherche à intégrer les sources lumineuses au mobilier, dans le sol ou dans les murs et à nous détacher de l’objet. Et une seconde qui met « l’objet luminaire » en valeur, comme une œuvre d’art : le luminaire se contemple, donne du caractère à une pièce et s’impose comme un élément de décoration. Regardez le succès des suspensions surdimensionnées, des ampoules décoratives ou des luminaires « grappe » en accumulation !
Pour moi, la lumière c’est avant tout une question d’ambiance qu’il faut définir avant d’aménager son espace. Il faut prendre en compte la luminosité naturelle et analyser les besoins en lumière artificielle. La lumière se questionne donc en deux temps : une ambiance générale comme point de départ et des luminaires d’appoint, une fois les meubles et la décoration installés. La lumière doit sublimer un espace et un luminaire doit apporter une source lumineuse suffisante pour les usagers. Il doit aussi savoir rester discret ou, à l’inverse, insuffler son caractère à la pièce : une suspension remarquable peut suffire comme élément de mise en valeur et permettre de travailler des teintes plus neutres dans une pièce.

La technologie dans l’éclairage ?

La question du développement durable est primordiale pour moi. A la conception d’un luminaire par exemple, il est nécessaire de prendre en compte les nouvelles techniques qui permettent de réaliser des économies, comme les détecteurs de mouvement : trop souvent, les luminaires restent sous tension lorsque l’on quitte une pièce. Les variateurs de lumière intégrés permettent d’utiliser moins d’énergie et de moduler la lumière.
Et parce que j’attache une importance particulière aux matériaux et au toucher, je pense que ce serait aussi intéressant de travailler sur des luminaires changeant de couleur, d’aspect ou de forme, au contact du corps humain par exemple; ou encore de réfléchir à un détecteur qui prendrait en compte la luminosité naturelle afin d’éclairer plus ou moins l’espace.
Enfin, l’idée d’intégrer la lumière dans certains tissus, comme les rideaux par exemple, me passionne !

Vos luminaires coup de cœur chez Laurie Lumière ?

Les luminaires proposés par Laurie Lumière offrent une diversité de styles qui se prête à de nombreuses envies déco ! En terme de matériaux, j’ai un penchant pour l’innovation : le chrome ou l’acier brossé, le polyéthylène qui permet d’obtenir de très beaux rendus comme les lampes d’extérieur Globo et Planète.

lampe-exterieur-globo-blanc
J’aime le plafonnier Opla, réalisé en verre et métal chromé, les gammes de luminaires design et contrastées, résolument tournées vers des matériaux contemporains, comme les lampes Ochio et Transparence. J’apprécie aussi les matériaux légers et contemporains qui donnent aux luminaires des airs d’œuvres d’art : le plafonnier Tourbi est très poétique et capable de donner du caractère à une pièce !

plafonnier-metal-deco-tourbi-laurie-lumiere

Publié le